L’école à distance

Depuis le lundi 16 mars, toutes les écoles sont fermées et plus de 12 millions d’élèves doivent faire l’école à la maison. Pour les parents, cela relève souvent du casse-tête pour jongler entre leur travail et leurs enfants à la maison.

Actuellement, en tant qu’enseignant, nous maintenons le lien pour préserver le maximum de continuité pédagogique. Malheureusement en fonction des situations variées (parents qui travaillent encore à l’extérieur ou télé-travaillent, parents qui ont plusieurs enfants, parents seuls, familles confinées à 5 dans un appartement, problème de connexion internet, absence d’imprimante…) le suivi idéal ne peut être assuré.

Cette période étant inédite, nous ne possédons pas de mode d’emploi et nous n’avons aucune étude sur laquelle s’appuyer pour savoir si ce que nous faisons va dans le bon sens. Mais je vous propose 10 conseils pour vous aider à passer au mieux ces prochaines semaines :

1) Première chose, ne culpabilisez pas de ne pas pouvoir tout faire. Cette période est très stressante, alors évitons de rajouter des conflits familiaux à cause du travail à la maison. Il est compliqué de vous improviser enseignant mais vous pouvez aider votre enfant à s’organiser, à identifier ce qui est prioritaire et à se centrer sur ce qu’il faut retenir.

2) Faire un emploi du temps quotidien pour permettre à l’enfant de visualiser sa journée et avoir ainsi un repère temporel. En fonction de son âge, l’enfant peut lui-même organiser sa journée, ce qui l’aidera à se responsabiliser et à gagner en autonomie. On peut y indiquer l’heure du lever, la pause déjeuner / goûter/ dîner, l’heure du coucher. Les temps de loisirs et travail scolaire doivent également y figurer.

3) Travailler le plus possible le matin. Il me parait bien de laisser vos enfants se lever plus tard qu’à l’accoutumée mais il est important de garder des horaires réguliers. Je vous conseille de les faire travailler dès 9 heures pour ainsi faire le maximum le matin car c’est à ce moment de la journée que leurs fonctions cognitives sont les plus réceptives. Ils sont davantage concentrés et motivés.

A l’inverse, il est préférable d’arrêter de travailler vers 16 heures car leur cerveau a déjà assimilé beaucoup d’informations et celui-ci perd en aptitude à la fin de la journée. C’est pour cela que je vous conseille de privilégier le français et les mathématiques le matin.

Puis, si vous n’avez pas réussi à faire tout le travail, expliquez-le à l’enseignant. Vous pourrez toujours le reporter au mercredi ou samedi (voire ne pas le faire du tout). En cette période particulière, les enseignants sont compréhensifs et savent pertinemment que tout n’est pas facile à réaliser.

4) Privilégier les fondamentaux :

En maternelle (cycle 1), la priorité est l’apprentissage du langage et le travail de la motricité avec des dessins, des coloriages, de la peinture. Il faut également continuer à aider votre enfant à se formaliser à l’alphabet et le son associé à chaque lettre par des jeux.

Voici un mur virtuel créé et alimenté chaque jour par des conseillers pédagogiques de maternelle pour donner un ensemble de pistes éducatives pour les enfants de la Petite Section à la Grande Section :  https://fr.padlet.com/murielblandinjobard/Bookmarks

Au cycle 2 (du CP au CE2), il faut se concentrer sur la maîtrise de la langue française (lire et écrire) et les bases de numération. Chaque jour, un temps de lecture et de calcul doit être mis en place.

Pour l’apprentissage de la lecture (CP ou CE1 en difficulté), je conseille l’excellent site Lalilo qui propose un logiciel intelligent s’adaptant au niveau de l’élève.

Pour les élèves qui sont déjà lecteurs (CE1 et CE2), rendez-vous sur Rallye lecture qui propose des milliers de questionnaires sur des albums ou romans papiers mais surtout de la lecture de textes (contes, documentaires, mythologie…) libres de droits que vos enfants peuvent lire en ligne. Puis, ils peuvent remplir un questionnaire en lien avec chacune de leur lecture directement sur le site.

Pour les mathématiques, il existe de nombreux sites mais je commencerais par vous conseiller Calculatice, un outil ludique autour du calcul mental.

-Pour le cycle 3 (CM1, CM2, 6e), votre enfant doit approfondir ces savoirs fondamentaux (grammaire/ orthographe/ vocabulaire, numération/géométrie/ mesures/ problèmes). Il doit également continuer d’avoir des temps de lecture, d’écriture et de calcul mental tous les jours.

Le CNED met à disposition des séances pédagogiques en ligne avec des vidéos d’enseignants et proposent plusieurs modules interactifs de formation à travers « Ma classe à la maison » .

Je vous conseille aussi JeuxPedago.com qui propose un ensemble de jeux interactifs du CP à la terminale dans de nombreuses matières : français, mathématiques, anglais, histoire/géo et sciences.

-Pour les enfants à besoins particuliers, je vous recommande ce lien regroupant de nombreuses activités adaptées : http://dane.ac-dijon.fr/2020/03/24/des-ressources-pour-accompagner-les-ebep/ 

Une plateforme téléphonique « assistance pédagogique » est également ouverte du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h au 03 80 44 86 14.

5) Il faut aussi diversifier les entrées dans l’apprentissage.

Pendant la fermeture des écoles, plusieurs éditeurs rendent disponible gratuitement leurs manuels scolaires.

De nombreux contenus éducatifs sont proposées sur les chaînes de France Télévisions, Radio France et Educ’ARTE (qui met à disposition un catalogue de plus de 1000 programmes sélectionnés par des enseignants pour leur intérêt pédagogique).

Je vous conseille également la plateforme éducative publique Lumni qui propose de prolonger les cours et d’avoir un accès à la culture à travers des articles, des jeux, des vidéos et des contenus audio.

Vous pouvez aussi proposer des visites virtuelles de musées comme Le Louvre, le musée d’Orsay et une sélection de musées en suivant le lien http://museosphere.paris.fr/.

6) Pratiquer du sport en famille : Les enfants ont de l’énergie à revendre et cet enfermement contraint est particulièrement dur à vivre pour eux. Durant ces premières semaines, j’ai proposé à mes élèves des exercices traditionnels de pratique physique : courir sur place en montant les genoux ou en talons/fesses pendant 30 secondes, faire 10 sauts jumping jack, faire la planche/le pont pendant 30 secondes, faire la chaise contre un mur pendant 20 secondes, faire 10 sauts pieds joints… Mais cela est assez répétitif, et pas forcément adapté pour tous les enfants ; ils pourraient finir par se lasser. J’ai donc cherché des alternatives ludiques et j’en ai sélectionné 4 :

·         Le jeu de la statue : Mettre de la musique et danser. Quand vous arrêtez la musique, les danseurs doivent se figer comme des statues.

·         Le mime des animaux : Ce jeu consiste à mimer les postures d’animaux et travailler ainsi de véritables exercices de fitness ; en adaptant le niveau de difficulté en fonction de l’âge et des capacités de votre enfant.

Exemples :

–   La grenouille : Se positionner debout, les jambes écartées à la largeur des épaules, les pieds légèrement ouverts vers l’extérieur. Puis descendre les fessiers en les poussant vers l’arrière et en fléchissant les jambes. Oui, cela correspond à des squats déguisés !

–   La chenille : Se placer debout, se pencher et poser les mains au sol pour que le corps forme un V à l’envers. Puis glisser lentement ses pieds jusqu’à se retrouver en planche, et enfin, revenir dans sa position initiale de la même façon. Cela correspond à un mouvement de fitness appelé le « pike plank ».

–   L’âne : Se mettre à quatre pattes en s’appuyant sur les mains et un genou. Ensuite, lever une jambe tout en la fléchissant, puis la redescendre quand elle est à 90° (= « donkey kicks »).

·         Rapido Couleur : Annoncer une couleur et vos enfants doivent ensuite courir vers un objet de cette couleur dans la maison et le ramener. Comme c’est un jeu de vitesse, pensez à éloigner les obstacles dangereux et précisez les objets fragiles à ne pas choisir pour éviter la casse ou les blessures.

·         Le classique 1, 2, 3 soleil qui permet notamment de travailler l’équilibre quand on se retrouve immobilisé dans une position précise.

Il existe également de nombreuses vidéos adaptées aux enfants pour pratiquer du sport. L’émission Gym Direct propose notamment une séance très motivante de 25 minutes avec un mélange de fitness et zumba qui donnera envie à vos enfants de bouger.

7) C’est aussi le bon moment pour commencer à proposer des activités de relaxation et méditation à votre enfant. N’hésitez pas à lire l’article que j’ai rédigé à ce sujet.

8) Lire, lire et relire ! L’opération  « Silence on lit ! »   propose de continuer à le faire pendant le confinement et en famille. Choisissez un moment de la journée où toute la famille s’arrête et lit le livre de son choix : roman, BD, manga, magazine… Comme le dit Charline Collet (professeur documentaliste à l’origine du projet) : « C’est le moment de lire un livre que vous n’aviez jamais eu le temps de lire, de relire votre livre préféré, d’emprunter un livre à vos parents ou vos frères et sœurs. Fouillez les chambres, les bibliothèques, les salons…vous découvrirez des trésors ! »

9) Dernière idée ; profiter de cette période pour sortir de l’activité scolaire et proposer des activités éducatives : cuisiner, bricoler, dessiner, peindre, jardiner, continuer de lire, apprendre à jouer un instrument de musique, s’initier en famille à un jeu vidéo, faire un jeu de construction, créer un atelier sensoriel, faire un puzzle, écrire un journal de bord, des lettres à vos proches ou à des résidents d’EHPAD isolés de leur famille…

La continuité pédagogique ne doit pas se résumer à une succession d’exercices à réaliser, c’est aussi le moment pour créer des initiatives et des échanges créatifs entre élèves, entre parents et enfants et entre enseignants, élèves et parents.

10) Pour finir, ce n’est pas une idée mais une réflexion : Ne serait-ce pas l’occasion de recréer du lien entre l’Ecole et les familles ?

Cette période inédite peut être l’occasion de repenser l’Ecole en France. Contraint de changer d’école chaque année, j’ai eu l’occasion de travailler dans tous types d’établissements avec des contextes et milieux différents. Mais j’ai toujours constaté chez certains enseignants une méfiance vis-à-vis des parents et inversement. Face à cette nouvelle contrainte de travailler ensemble, main dans la main, avec l’école à distance ; de nouveaux liens se sont créés.

Certains parents exigeants envers les enseignants réalisent soudain qu’enseigner est un métier difficile. Dans l’autre sens, la communication rétablie avec les parents oblige les enseignants à prendre conscience de certaines situations familiales compliquées.

J’ai hâte de retrouver mes élèves et j’attends impatiemment de retrouver les parents pour faire le bilan de ces (?) semaines.

N’hésitez pas à partager votre vécu depuis le début du confinement et les bonnes idées et astuces que vous avez mis en place. 

En bonus : Petite astuce pour ralentir vos enfants quand ils cherchent à accéder à votre bureau pendant que vous faîtes du télé-travail ^^

Ecole à distance_humour

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Fatna dit :

    Très belle initiative!
    Pleins d’idées et petites astuces pour nous parents débutants en tant que profs.
    Toujours hyper pro Mr Pinheiro.

    J'aime

  2. Miss Obou dit :

    Je découvre votre blog et j’apprécie vos articles! Un coup de coeur pour l’astuce « protection du bureau »!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s